L'histoire de
l'hôpital St-Léon

1194

En 1194, le premier hôpital aurait été construit à l'emplacement de la Fontaine Saint-Léon contiguë au Trinquet de l'Aviron Bayonnais.

1532

C'est en 1532, qu'au même endroit est construit l'Hôpital Saint-Nicolas, fondation ecclésiastique dont la charge est assurée par le Prieur Saint-Nicolas.

1567

Le projet de construction d'un hôpital neuf voit le jour

1663

l'hôpital prend le nom de Saint-Léon, patron de la ville, entraînant un conflit entre la ville et le corps ecclésiastique portant sur la répartition des responsabilités de l'administration.

1664

L'Hôpital Saint-Léon est ensuite installé à la Maison Dagorette (actuel Musée Basque)

1689

l'Hôpital Saint-Nicolas est détruit pour construire les remparts et c'est alors que le Prieur, le Maire, les échevins et les directeur entament des discussions sur leurs droits et obligations à l'égard de l'hôpital.

1724

par intervention du Roi, l'hôpital particulier Saint-Léon tiendra lieu d'hôpital général. Huit directeurs sont alors nommés et, grâce à l'apport de fonds d'Etat, l'Hôpital est ouvert aux pauvres et aux mendiants de tous horizons.

1738

Par la suite, afin d'accroître les moyens financiers de l'établissement, les biens de l'Hôpital Saint-nicolas et ceux de Saint-Léon sont réunis

1746

les statuts et règlements de l'Hôpital Saint-Léon sont précisés L'Evêque est de droit le Président du bureau de l'Hôpital. En son absence, le Maire ou le Premier échevin est responsable.
  • La propriété est reconnue à la ville, le logement de l'aumônier est à la charge de l'hôpital.
  • Huit directeurs sont nommés parmi les notables de la ville (dont deux sont renommés le 21 décembre de chaque année). La propriété est reconnue à la ville, le logement de l'aumônier est à la charge de l'hôpital. Huit directeurs sont nommés parmi les notables de la ville (dont deux sont renommés le 21 décembre de chaque année).

Le XIXème siècle

De "refuge" à Centre Hospitalier

Le XIX ème siècle présente une nouvelle étape dans l'histoire hospitalière de la ville, étape qui va s'inscrire physiquement dans l'architecture de la cité avec la création d'un nouvel hôpital. La nécessité d'un nouvel établissement, moderne et correspondant aux normes et aux besoins de l'époque se fait sentir dès le début du XIX ème siècle, une fois terminés les troubles liés à la Révolution et à l'Empire. La maison Dagorette, l'actuel Musée Basque, connue déjà sous le nom d'hôpital Saint-Léon devient, en effet, de plus en plus inadaptée au fur et à mesure que la fonction hospitalière passe d'une missiond'assistance et de bienfaisance à une mission de soins. La réalisation de cet hôpital moderne est rendu possible grâce au don de Jacques Lormand, membre d'une grande famille bayonnaise.

1852

Grâce à cette donation, la Commission Administrative de l'hôpital prend la décision d'acheter en 1852, le domaine de Tosse comptant un peu plus de 8 hectares sur les hauteurs de Bayonne pour y construire le nouvel établissement. Il faut attendre cependant dix ans pour qu'un architecte soit nommé. Il s'agit de M. GEUFROY, par ailleurs architecte de la ville de Cherbourg, qui fait accepter notamment le revêtement des bâtiments en briques anglaises. Huit directeurs sont nommés parmi les notables de la ville (dont deux sont renommés le 21 décembre de chaque année).