Refuge, hospice, hôpital local puis enfin Centre Hospitalier Intercommunal, l'hôpital de Saint-Jean-de-Luz a connu bien des mutations...

Sur la route de St-Jacques de Compostelle, "l'hôpital" de Saint-Jean-de-Luz accueillait les pèlerons, les paysans et matelots des navires naufragés. Construit à l'embouchure de la Nivelle, puis au 17ème siècle près de l'ancien jeu de paume, au-delà de la rue Sopite, il a longtemps été administré par des religieuses.

1966 : Hôpital rural

La construction de "l'ancien hôpital" remonte au début du XXème siècle. Dans les années 1960, les sœurs quittent l'hôpital-hospice qui se modernise. Désormais, une structure administrative se met en place - des personnels nouveaux sont recrutés. L'hospice est classé Hôpital Rural. Et nous arrivons très vite à l'essor des années 1970-1980 :

1970 : construction de la Maison de Retraite Udazkena, d'une capacité de 69 lits, qui reçoit des personnes âgées de plus de 60 ans valides et semi-valides.

1976 : construction de Trikaldi (qui comprend 76 lits pour personnes âgées dépendantes et une unité de moyen séjour pouvant accueillir 38 personnes âgées, suite à un séjour hospitalier, après une intervention ou un accident) et de l'Unité de Soins Actifs (U.S.A.).

1976 : Hôpital local

De rural, il devient "Hôpital local". Sur le plan pratique, les médecins luziens hospitalisent leurs malades et les soignent eux-mêmes. Sur le plan administratif et financier, la sécurité sociale prend en charge l'hospitalisation sur le mode "tarif à l'acte". Cette formule s'est avérée rapidement coûteuse pour l'Assurance Maladie qui préféra le rattachement à un centre hospitalier afin de garder un équilibre raisonnable entre le service rendu à la collectivité et son poids financier.

1979 : Centre Hospitalier Intercommunal

En 1979, l'Hôpital local de Saint-Jean-de-Luz est rattaché au Centre Hospitalier Intercommunal de la Côte Basque permettant la mise en commun complète des structures médicales et techniques ainsi que la gestion administrative et financière uniq

En 1994, un bassin de balnéothérapie est installé au service de rééducation fonctionnelle.

1999 : création du Patio d'Udazkena, unité d'accueil pour personnes âgées désorientées (cantou)

2000 : déménagement de la maternité sur le site de Saint-Léon, ouverture du Centre Périnatal de Proximité pour le suivi des femmes enceintes pendant les mois de grossesse et après l'accouchement.

Aujourd'hui, l'hôpital de Saint-Jean-de-Luz regroupe deux grands pôles : les unités de soins (avec une unité de médecine de 30 lits, une unité de réadaptation neurologique, un centre périnatal de proximité, un centre de planification et des consultations) et les services de personnes âgées : Udazkena, le Patio d'Udazkena et Trikaldi (194 lits).

Une vaste opération de restructuration est en cours et s’étalera de 2018 à 2021  caractérisée par  l’abandon du site de Trikaldi et le rassemblement de l’ensemble des activités sur le site de l’ancien Hôpital.
Cette restructuration entrainera la construction d’un bâtiment neuf pour l’EHPAD Udazkena , la destruction du bâtiment ancien et la construction à place ; d’un second bâtiment destiné à recevoir les résidents actuels de Trikaldi

Le Centre Hospitalier de la Côte Basque est la résultante de l'association de plusieurs hôpitaux et structures de soins qui se sont regroupés au cours de l'histoire :  l'hôpital de Bayonne, l'administration de Cam de Prats, l'Hôpital psychiatrique de Larressore, l'hôpital de Saint-Jean-de-Luz.

Reparti sur trois sites principaux et 19 sites annexes sur l'ensemble du pays basque, il met à votre service plus de 300 médecins et 3000 professionnels dans plus de 60 services représentant 40 spécialités.

 

Contact

Centre Hospitalier de la Côte Basque
13 avenue de l'interne Jacques Loëb
BP 8
64109 BAYONNE CEDEX
05 59 44 35 35