rechercher par
service ou pathologie

L’Urologie hospitalière en plein développement

photo urologues

Les Drs Mascle, Guichandut, Douard et Lammertyn, les chirurgiens urologues du Centre Hospitalier de la Côte Basque

L'urologie est la spécialité médico-chirurgicale de l'appareil urinaire et de l'appareil génital de l'homme et de la femme.

C'est une discipline extrêmement variée tant dans la nature des pathologies (lithiase, troubles mictionnels de l'homme, cancérologie, incontinence et prolapsus, neuro-urologie, infectiologie) que dans la diversité des actes opératoires. Les évolutions techniques constantes ont permis de développer au maximum la chirurgie mini-invasive, par la chirurgie endoscopique et la coelio chirurgie. C'est ainsi que la plupart des actes sont aujourd'hui effectués au centre hospitalier de la cote basque.

L'urologie hospitalière est en pleine évolution puisque l'arrivée de plusieurs praticiens a permis de développer le champ de compétences et d'organiser un service à part entière qui comprend désormais 4 Urologues. Une consultation délocalisée à Saint Palais a pu être mise en place facilitant le relais avec le Pays Basque Intérieur.

Une astreinte spécialisée a également été organisée afin de répondre au mieux aux problèmes de continuité des soins et des urgences.

Par ailleurs, l’activité de chirurgie cancérologique occupe une part prépondérante. L’urologue est en première ligne de la prise en charge et s’inscrit maintenant dans la filière de soins en cancérologie, en lien étroit avec nos collègues oncologues, notamment le Dr Dutin spécialisé en Uro-Oncologie.

Un autre axe fortement développé est celui de la chirurgie ambulatoire. L’ouverture d’un nouveau service dédié permet d’élargir les indications, notamment dans la chirurgie de la lithiase (urétéroscopie souple – laser), en conservant un confort et une sécurité optimale pour le patient.

Enfin l’arrivée prochaine d’un laser prostatique au CHCB s’inscrit dans le souci de modernité et de chirurgie mini-invasive. Il optimisera la prise en charge de l’adénome de prostate en réduisant considérablement les risques hémorragiques et la durée d’hospitalisation.

Retour au sommaire - Quoi de neuf à l'Hôpital ? juin 2015 - N°9