rechercher par
service ou pathologie

Passeport pour la chirurgie ambulatoire : amélioration de la prise en charge et renforcement du lien ville hôpital

aWebChirAmbu01Depuis plusieurs mois, l’Unité d’Anesthésie et de Chirurgie Ambulatoire du Centre Hospitalier de la Côte Basque réfléchit et travaille sur une réorganisation complète avec un double objectif : améliorer l’accueil et la prise en charge du patient et renforcer le lien ville hôpital.

Cette révolution passe d’abord par une amélioration des conditions d’accueil. Le service a été doté de locaux et d’équipements neufs. A l’extérieur un accès simplifié doté d’un dispositif de dépose rapide permet à l’accompagnant d’accéder en voiture à la porte du service.
Afin de faciliter la prise en charge pré-opératoire, des consultations groupées sont en cours d’organisation. Elles permettront au patient de rencontrer successivement mais en un seul déplacement le chirurgien et l’anesthésiste. A l’issue de ces consultations des ordonnances pré remplies d’antalgiques et de pansements, de prescriptions d’intervention d’infirmière à domicile, de bons de transports éventuels etc... lui permettront de préparer en amont la phase post opératoire.

L’équipe a été renforcée et dotée de nouvelles missions avec le double objectif d’améliorer la prise en charge mais également de renforcer le lien Ville Hôpital : Un poste d’infirmière coordonnatrice a été créé. L’une de ses missions est d’organiser le suivi de la prise en charge et d’assurer notamment les appels de la veille pour faciliter la préparation et du lendemain pour vérifier le bon déroulé de la phase post opératoire. Mais elle devient également l’interlocutrice privilégiée de la médecine de ville, au sein de l’unité, pour fournir des informations sur la prise en charge du patient avant et après l’intervention.
La réorganisation passe également par la création d’un secrétariat dédié en vue d’un objectif précis : chaque patient doit quitter le service, à l’issue de l’intervention, doté du courrier à destination du médecin traitant ou de l’infirmière libérale. Ce document sera également transmis immédiatement aux mêmes destinataires, par voie postale.

Cette réorganisation permettra de fluidifier le parcours patient et de faire face à la montée en charge de l’activité liée à l’augmentation de la capacité du service, passée de 12 à 16 lits puis très prochainement à 21, et à la diversification des interventions.

Le champ de la chirurgie orthopédique par exemple couvre actuellement la chirurgie de la main (canal carpien, doigt à ressaut) et la chirurgie du genou (arthroscopie). Dans cette spécialité, de nouvelles interventions comme la ligamentoplastie de genou et l’hallus valgus vont rapidement débuter.

Relèvent également de la chirurgie ambulatoire certaines interventions de chirurgie viscérale (chirurgie de paroi, cholescystectomie), de chirurgie urologique (Circonscision, uretéroscopie simple) de chirurgie vasculaire (varices, fistules artério-veineuses).

La chirurgie gynécologique connait également une montée en charge. Des interventions comme l’hystéroscopie opératoire et la coelioscopie diagnostique sont déjà pratiquées et seront renforcées très prochainement par une activité dans le domaine de sénologie.

aWebChirAmbu03

Enfin, la neurochirurgie en ambulatoire est pratiquée également depuis quelques semaines avec des interventions pour hernie discale.

Une capacité plus grande, des interventions diversifiées, une prise en charge du patient améliorée et une fluidification des liens entre l’hôpital et la ville : tels sont donc les quatre axes que s’est fixée l’Unité d’Anesthésie et de Chirurgie Ambulatoire du Centre Hospitalier de la Côte Basque dans le cadre de sa réorganisation.