rechercher par
service ou pathologie

Edito n°8

La diffusion de ce nouveau numéro de QUOI DE NEUF à L’HÔPITAL, en ce début d’année 2015, est d’abord pour le directeur du centre hospitalier et le président de la CME l’occasion d’exprimer à l’ensemble des médecins libéraux de notre territoire de santé ses voeux d’excellente année, de faire un bilan synthétique des réalisations de 2014 et de dessiner quelques perspectives pour développer la coopération entre la médecine libérale et la médecine hospitalière.

Plusieurs faits marquants de la vie de l’hôpital doivent être soulignés :

  • L’inauguration officielle de la restructuration de l’hôpital St-Léon en février 2014, qui scelle l’achèvement de cette opération de grande ampleur. Depuis plusieurs mois, l’ensemble des services de court séjour et médico-techniques bénéficient d’installations neuves, parfaitement équipées et qui ont accru l’attractivité de notre établissement.
  • L’ouverture de l’EHPAD du Prissé en novembre 2014, d’une capacité de 107 lits, à la suite de la fermeture du site de Bichta-Eder.
  • La réussite du projet de transformation de la clinique Sokorri en un hôpital public de proximité à St-Palais, dans le cadre d’une Communauté Hospitalière de Territoire et d’une convention de direction commune avec le CHCB. Cette structure de soins, pivot du Pays Basque Intérieur, a optimisé son offre de soins, avec le concours de praticiens bayonnais, et a enregistré une activité médico-chirurgicale en plein développement permettant d’achever 2014 avec un résultat très positif. La viabilité de cet établissement de santé a justifié le lancement prochain d’une restructuration totale sur site de tous les services du CH de St-Palais.
  • La finalisation de l’opération de création du GCS – établissement de santé de cardiologie qui permettra de regrouper très prochainement la totalité des activités cardiologiques, interventionnelles, médicales et de soins intensifs, sur le site de l’hôpital Saint-Léon. L’aboutissement de cette longue phase préparatoire est sans conteste l’exemple le plus significatif d’une coopération réussie entre le CHCB et le groupe Capio.
  • La dynamique de notre politique-qualité, caractérisée en 2014 par une visite de suivi par la HAS très positive puisqu’elle devrait conduire à une certification sans réserves. De même, on signalera l’accréditation obtenue par notre laboratoire d’hémostase dans la perspective d’une accréditation totale du plateau de biologie en 2015-2016.
  • Le renouvellement progressif de notre système d’information avec la mise en oeuvre du logiciel Trakcare qui offre de vastes possibilités de développement de l’informatisation hospitalière.
  • Le lancement de plusieurs actions régionales visant à reconnaître notre service d’hématologie comme centre de référence sur le sud aquitain, à consolider l’offre de chirurgie pédiatrique en lien avec le CHU de Bordeaux et le CH de Pau, à promouvoir une mutualisation des SAMU des Pyrénées-Atlantiques et des Landes.
  • Plusieurs réflexions internes visant à recomposer l’offre de soins chirurgicale, avec pour axe de développer la chirurgie ambulatoire, et l’offre de soins médicale incluant une restructuration de la filière gériatrique.

Pour 2015, le CHCB entend maintenir son positionnement et son attractivité sur le territoire en préservant un nécessaire équilibre budgétaire. Il s’est notamment fixé pour priorité de réaménager les locaux d’urgences pédiatriques, de pédiatrie générale et du bloc obstétrical.

Au-delà de la dynamique de projets médicaux internes, nous souhaitons résolument mettre l’accent sur une accentuation du partenariat avec la médecine libérale. Notre Etablissement est pleinement conscient que la prise en charge hospitalière s’inscrit dans une filière de soins avec les médecins libéraux et les autres acteurs institutionnels (cliniques privées, services d’aval en SSR). L’objectif de la communauté hospitalière est de développer les relations de collaboration avec les médecins libéraux généralistes et de spécialités, en matière de circulation de l’information et de relais des prises en charge médicales.

Pour les prochains mois, nous entendons promouvoir une démarche d’amélioration des circuits de coopération, en veillant notamment à une meilleure réactivité dans les courriers médicaux, un accès plus rapide aux dossiers médicaux hospitaliers, le déploiement d’un projet tendant à fluidifier les admissions hospitalières et les appels des médecins libéraux aux praticiens hospitaliers (projet hopline), une plus grande efficacité de relations avec les structures de moyen séjour via le logiciel Via trajectoire, des initiatives visant à renforcer le dialogue avec la médecine libérale en matière de formation médicale.

Vous l’aurez compris, la direction et la communauté médicale placent l’année 2015 sous le signe de l’ouverture et de la coopération en faisant en sorte d’améliorer la complémentarité avec la médecine libérale. C’est le voeu le plus important que nous faisons pour cette année 2015.

Le Directeur,
Michel GLANES

Le président de la CME,
Dr Frédéric MARTINEAU

 

Retour au sommaire